Menu
La Fabrique à histoiresde Bernard Friot

La raquette de tennis

1 janvier 1970

Un jour ma raquette de tennis m’a dit :
– Gabriel, je m’ennuie.
– ça tombe bien je voulais justement aller jouer au tennis.
-NON, j’en ai marre de jouer contre la raquette de ton père. Au bout d’un moment, c’est chiant.
Je sais elle parle comme ça ma raquette.

– Alors, que veux-tu faire ?
– Je veux aller à la piscine.
– A la piscine ? ai-je dit.
Ça me paraissait bizarre qu’une raquette me demande ça, mais bon, je suis allé à la piscine des mélèzes.
J’ai dit : « Alors tu es contente ? »
– Oui, a-t-elle répondu.
Je suis rentré chez moi. J’allais l’empoigner pour jouer au tennis mais elle m’a arrêté.
– NON, je ne veux pas jouer au tennis. Je veux faire de la pétanque.
S’en était trop, je suis monté dans ma chambre, j’ai allumé mon ordinateur, je suis allé sur internet sur un site de vente de raquette et je l’ai vendue 100 francs.
Le soir, je suis allé dans un magasin de raquettes de tennis et j’ai acheté une nouvelle raquette.
Et j’ai pu jouer toute la soirée au tennis avec mon papa.