Menu
La Fabrique à histoiresde Bernard Friot

La télévision

6 février 2019
Théo 10

Un jour ma télévision m’a dit :
– Je suis épuisée car tu m’allumes trop, oui toi Enzo tu m’allumes trop souvent, est-ce que tu pourrais me rendre contente ? dit la télévision,
– oui, je vais t’écrire un poème: Toi ma télé qui enchante mes matinées pourrais-tu évaluer les chaînes que je pourrais regarder. Alors ça te plaît? demande Enzo
-Non,lui dit la télé.
Enzo rétorque en disant :
– Alors qu’est-ce que je pourrais faire pour toi?
– Tu pourrais être un peu sportif en sortant dehors au lieu de me regarder bizarrement chaque matin.
– OK,je vais jouer dehors.
Mais Enzo était malin, il s’était caché dans le garage en attendant le moment ou il pourrait aller se faufiler sur le canapé en regardant tranquillement son feuilleton préféré. Vingt minutes plus tard, il rentra en demandant gentiment :
-Et ce que c’est bon ?
-Voilààààààààààà c’est bon tu peux me regarder moins bizarrement cette fois-ci s’il te plaît.
-OUI, rétorqua Enzo en s’empressant d’aller sur le canapé
Puis Enzo regarda tranquillement son feuilleton préféré.

FIN

Théo