Qu’est-ce qu’on peut faire, chaque jour, pour lutter contre la pollution ?

i 2011-10-18 à 15.54.11

« Regarde : en bas de toutes les pages de mon livre, il y a un petit dessin. Qu’est-ce que c’est ? demande Léa à Claire, sa grande sœur, en lui montrant un minuscule dessin.
– C’est un arbre, et on voit ses racines sous le tronc, répond Claire.
– Oui, merci, je ne suis pas débile. Mais pourquoi ils ont mis ça en bas de chaque page ?
– Je ne sais pas, pour faire joli sûrement.
– Franchement, je ne vois pas l’intérêt ; c’est un livre policier, aucun rapport avec les arbres. »
 
Ce petit dessin, même s’il n’a aucun rapport avec l’histoire de son livre, est très important ! Il veut dire que pour fabriquer ce livre on n’a pas coupé d’arbres. Il veut dire que ce livre est fabriqué autrement : au lieu de couper des arbres pour faire du papier neuf, au lieu de brûler les vieux livres et d’envoyer des gaz toxiques dans l’air, on récupère le papier des vieux livres pour fabriquer de nouveau du papier. On a utilisé des rejets, les livres qu’on allait jeter, pour fabriquer du neuf.
Voilà l’une des centaines de techniques que l’homme est capable d’inventer pour faire autrement : récupérer les rejets et les réutiliser. C’est comme cela que l’homme peut reconstruire des cycles, en recyclant ses déchets.

Poste ton commentaire

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *