tous-presses1

Notre deuxième rendez vous « d’Histoires pressées »

Pour fêter la sortie événement le 12 octobre 2011 du dernier titre des « Histoires Pressées » de Bernard Friot Tous Pressés , nous vous proposons de découvrir en exclusivité tous les 15 jours, une histoire extraite du roman.
Pour ce deuxième rendez-vous, nous vous dévoilons le titre Arbre Rock.
 
Arbre Rock
 
Tout le monde se moque de lui.
Pas moi.
Il s’appelle M. Marty et il a au moins quatre-vingts ans.
 
On le voit souvent se promener dans le parc, s’arrêter devant un arbre, coller son oreille contre le tronc et puis sourire en dodelinant de la tête.
Parce que les arbres font de la musique, et lui l’entend.
 
C’est ce qu’il raconte. Et moi je le crois.
– Chaque arbre a une musique différente, m’explique-
t-il. Le platane, par exemple, joue des tangos et des rumbas…
– Et le chêne ?
– Le hêtre ? Oh, ça, je n’aime pas trop. Trop de violons, c’est de la musique de salon…
 
Je hausse un peu la voix :
– Oui, mais le chêne ?
– Ah, le chêne. Pas terrible non plus : musique bavaroise, zimbaboum taraboum. Ça me rappelle trop de mauvais souvenirs…
Il caresse le tronc d’un arbre dont je ne connais pas le nom. Je demande :
– Et celui-là ?
– Le pauvre, soupire-t-il, il a perdu sa musique l’année dernière. Mauvais signe : il va bientôt mourir.
 
Je regarde l’arbre. Il a l’air robuste, tronc droit et feuillage épais.
 
M. Marty s’est assis sur un banc ; frileusement, il ramène les pans de son manteau sur ses genoux.
Je demande encore :
– Quelle est votre musique préférée ?
– La musique du tilleul. Très moderne. Au début, j’avais un peu de mal. Mais c’est tellement… tellement vivant. Ça me rajeunit.
 
Il me regarde, les yeux brillants.
– Ici, il n’y a pas de tilleul. Il faut aller au square
Rodari pour les écouter. Un jour, je t’y emmènerai.
Promis.
 
Il n’a pas tenu sa promesse, M. Marty.
Il est mort il y a trois semaines. Nous n’étions pas nombreux à l’enterrement. Il faisait froid, ce jour là, un vent âpre secouait les arbres. À un moment, j’ai cru entendre de la musique.
 
Ce matin, j’ai planté un arbre sur la tombe de M. Marty : un tilleul, bien sûr. J’espère qu’il est content. Avant de quitter le cimetière, j’ai collé mon oreille au tronc du tilleul. Et j’ai entendu sa musique.
 
Oui, c’est vrai.
Vous ne devinerez jamais : le tilleul joue du hard rock. Vraiment hard. J’ai cru que j’allais devenir sourd, tellement les basses frappaient mes tympans.
 
J’ai regardé la tombe.
– Monsieur Marty, ai-je demandé, vous m’avez fait une blague, n’est-ce pas ?
 
Je ne m’attendais pas à ce qu’il réponde, mais quand même, j’espérais quelque chose, un signe.
 
Rien.
 
Sur la tombe voisine, une plaque en marbre disait :
Ici repose en paix Marguerite Joliette.
Pauvre Marguerite.

  1. Kandix dit :

    J’aime ! A la folie.

Les commentaires sont fermés.