Les vils veinards : les méchants ne sont pas ceux que l’on croit

Le tout premier livre de Paul Durham, publié chez un éditeur français vient de sortir aux éditions Milan ! Ce nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant, ce monsieur a déjà une carrière bien établie en Amérique et un univers tout à lui. La saga Les Vils Veinards a déjà été récompensée par plusieurs prix depuis sa sortie en 2014 aux Etats-Unis, dont celui de la Grande Bibliothèque de New-York, en faisant une valeur sûre auprès de son public.

Un univers inspiré

Dans un monde d’anti-héros aux allures de Robin des Bois, l’héroïne au look suggéré de Link – de l’univers ©The Legend of Zelda évolue dans des décors frissonnants rappelant l’univers de l’Epouvanteur. De quoi laisser au lecteur le loisir de s’immerger dans un univers unique !

Un récit aux allures mystérieuses

Au croisement de tous ces univers bien connus et appréciés des enfants et adolescents, l’auteur nous conte l’histoire de Rye, une jeune fille vivant dans un village encerclé par des monstres. Elle est curieuse et avide de légendes, mais aussi influencée par les rumeurs sur ces mystérieux hors-la-loi dont on chuchote le nom, qui entraîne à la fois fascination et terreur : les vils veinards.

Des illustrations authentiques

L’imaginaire de l’auteur est également prolongé par des illustrations en noir et blanc, signées de la main de Zac Gorman, permettant de mieux cerner son monde et ses idées.

Alors, prêt à entrer dans un monde incroyable ?
Une seule règle : laisse tes préjugés de côté… les méchants ne sont pas ceux que tu crois.