Un-Foulard-pour-Djelila_ouvrage_popin

Une bonne critique pour Le foulard de Djelila

Le titre d’Amélie Sarn, Un foulard pour Djelila, vient de recevoir une très bonne critique de la part du magazine américain spécialisé dans l’édition Publishers Weekly. C’est l’occasion de mettre en lumière ce livre aux thèmes forts tels que la famille, la religion et l’identité. 
 
Aux États-Unis, le titre du livre est I love i hate i miss my syster. La critique a été très positive : elle raconte en quelques lignes l’histoire de ces deux sœurs, leurs liens et surtout leur façon d’exprimer leur identité après la loi de 2004 sur l’interdiction du port d’insignes religieux à l’école. Le point positif relevé par le magazine est la présence d’un glossaire de mot et surtout une note expliquant le fait réel dont s’est inspiré l’auteure.