Nouvelle collection J'écris, je lis. Pour apprendre à écrire et à lire en même temps !

Nouvelle collection J'écris, je lis. Pour apprendre à écrire et à lire en même temps !

J’écris je lis : la première collection pour apprendre à lire et à écrire en même temps !

Apprendre à écrire aide à apprendre à lire !

Mascotte J'écris, je lis

Les expériences en classe et les sciences cognitives sont unanimes : en lisant, on accède au sens ; en écrivant, on le comprend vraiment. Apprendre à écrire aide donc à l’accession au sens de la lecture.

Les éditions Milan renouvellent le marché des collections Premières lectures avec la nouvelle collection « J’écris, je lis ». Forte du constat énoncé en introduction, cette collection a été créée avec un conseiller pédagogique afin de lier l’apprentissage de l’écriture à celui de la lecture et faciliter ainsi à l’enfant l’acquisition de ces compétences. « J’écris, je lis » est la première collection sur le marché à prendre en considération la corrélation entre ces deux apprentissages et à proposer à l’enfant de produire du sens à travers et l’écriture et pas simplement de s’exercer à la graphie.

Des livres en trois parties

Écrire, c’est tracer de belles lettres

Exemple de jeux J'écris, je lisLa première partie propose des jeux où l’enfant prend en main les outils : il recopie des lettres, puis des graphèmes simples et complexes et enfin des mots. On présente également à travers ces jeux les « pièges » qui peuvent être rencontrés dans l’histoire et le lexique qu’il retrouvera dans le récit. Cette première partie a pour but de donner à l’enfant les clefs pour une lecture sereine du récit, le tout en passant par un biais ludique.
  
 
 
 

Écrire, c’est produire du sens

Extrait Les crocos n'aiment pas le O, collection j'écris, je lisLa deuxième partie est un récit qui comporte des trous. Ces trous sont à compléter avec des autocollants (planche d’autocollants repositionnables détachable au début de livre) et les mots proposés sont ceux du lexique découvert dans la première partie lors des jeux. Ces autocollants permettent à la fois de rester sur une ambiance ludique mais également de garder une partie récit propre et lisible, l’enfant n’écrivant pas directement dans le récit, il n’a pas non plus à se préoccuper de l’orthographe de ces mots avec lesquels il vient de se familiariser.
 

Écrire, c’est exprimer sa créativité

Double page finale : création d'une histoire et illustration

La troisième et dernière partie est un court texte à alternatives. L’enfant choisit des mots parmi ceux qu’il a découvert, les écrit et créé sa propre histoire. Ensuite, il l’illustre avec des autocollants mis à sa disposition. Il devient donc l’auteur et l’illustrateur de sa propre histoire, sans mise en échec, sans fautes d’orthographe grâce aux modèles sur lesquels il peut s’appuyer.

 

Des récits drôles et intelligents

Tous les textes proposés sont à la fois faciles d’accès et ludiques, mais également riches de sens. en effet, chacun des récits est construit autour d’un phénomène linguistique qui lui est propre et permet ainsi à l’enfant d’acquérir des connaissances sur ces phénomènes sans avoir l’impression d’apprendre. De plus, le fait que chacune des histoires propose un champ lexical particulier enrichit le vocabulaire des enfants.

À retrouver dans toutes les bonnes librairies :
Collection « J’écris, je lis »
Dès 6 ans, 5,20€
24 pages, 140mm × 190mm

Couverture de « Les crocos n’aiment pas le o »

Les crocos n’aiment pas le o

Drôle d’histoire dans la savane ! Les crocodiles en ont marre du o dans leur nom. Ils voudraient l’échanger contre le i et s’appeler les « cricis » plutôt que les « crocos ». Que peut faire le roi des animaux ?

Couverture de « Des mots doux pour maman »

Des mots doux pour maman

Demain, c’est l’anniversaire de la mère de Marius, et le petit garçon n’a pas de cadeau ! Et s’il écrivait un poème pour sa maman ? Pas facile ! Pourtant, des mots doux, on en trouve partout !

Couverture de « Maîtresse, poil aux fesses ! »

Maîtresse, poil aux fesses !

Dans la cour de l’école, Charlotte s’écrie : « Voilà mademoiselle Claire, poil au derrière ! ». Oh ! là, là ! La maîtresse l’a entendue ! Charlotte va-t-elle se faire gronder ?

Couverture de « Tom le pi… pirate ! »

Tom le pi… pirate !

Tom le pirate a cent ans. Il perd la mémoire et mélange les mots… C’est parti pour une histoire de pi… pigeon ! Euh, non. Une histoire de pi… pique-nique ! Non plus. C’est parti pour une histoire de pirate !